Envie d’une peau douce et lisse Messieurs ? Quand il s’agit de l’entrejambes, cela ne s’improvise pas. Les conseils d’une esthéticienne pour maîtriser sur le bout des doigts l’épilation de cette zone délicate.

Pour dire adieu aux poils, surtout ceux du pubis, rien de mieux que l’institut de beauté. Les esthéticiennes sont rodées à la pose de la cire. Et ne soyez pas intimidé, elles comptent de plus en plus d’hommes parmi leur clientèle. Il faut en moyenne compter une quarantaine d’euros. Si vous préférez vous lancer à la maison, c’est possible. A condition de prendre quelques précautions.

Bien entendu, rien ne vous empêche d’opter pour la facilité du rasoir. Mais il vous faudra le passer très souvent et votre poil repoussera de plus en plus dru. Préférez-lui la cire. Surtout pas sous forme de bandes froides mais de cire dite « pelable » spécifique hommes, plus facile à manipuler (www.promocoiff.fr ; www.hairpro.fr).

Comment procéder?

Avant de l’appliquer, testez sa température à l’intérieur de votre poignet. Désinfectez la zone avec un antiseptique sans alcool (qui ne piquera pas). Posez la cire en bandes fines, à rebrousse poils. Vous l’arracherez ensuite d’un coup sec dans le sens de la pousse du poil. Cette technique permet d’étaler la cire plus facilement et n’épaissit pas le grain de peau. Pour limiter la douleur, tendez bien la peau, ne repassez jamais deux fois au même endroit et pensez à respirer. Cela fait plus mal en apnée !

Mais rassurez-vous : au fur et à mesure des épilations, ce sera de moins en moins désagréable car les poils partiront plus facilement. Terminez en désinfectant à nouveau et en passant une crème réparatrice type Cicaplast de la Roche-Posay ou Cicalfate d’Avène.

A noter : Pour limiter l’apparition de poils sous-cutanés, faites régulièrement des gommages doux. Et attendez 4-5 semaines entre chaque épilation. Les poils masculins sont plus robustes : pour être arrachés au passage de la cire, ils doivent être suffisamment longs.

Cet article est aussi disponible en Anglais

Partager cet article