Les femmes migraineuses, plus à risques de maladies cardiovasculaires

[09 juin 2016 - 09h49] [mis à jour le 09 juin 2016 à 09h52]

Souffrir de migraines pourrait bien avoir un impact sur la santé cardiovasculaire. Du moins chez les femmes. Selon les résultats d’une étude publiée dans le British medical Journal (BMJ), cette pathologie pourrait être considérée comme un facteur de risque d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Des chercheurs américains et allemands ont travaillé à partir de la Nurses’ Health Study II. Cette étude a été lancée en 1989 aux Etats-Unis auprès de 116 000 infirmières âgées de 25 à 42 ans. Ils ont cherché à évaluer d’éventuelles associations entre migraines et maladies cardiovasculaires.

Au total, 17 531 femmes (15,2%) ont signalé être « migraineuses » au début de l’étude. Après 20 ans de suivi, 1 329 cas de maladies cardiovasculaires (dont 223 mortels) ont été notifiés.

Après analyse, il semblerait que celles qui souffraient de migraines étaient 50% plus à risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire.

Il s’agit là d’une étude observationnelle. Beaucoup de questions restent donc pour le moment sans réponse. D’autres travaux seront nécessaires pour déterminer les mécanismes en jeu. Mais aussi pour savoir si ce constat peut être élargi aux hommes ou encore si les traitements de prévention de la migraine peuvent réduire les risques cardiovasculaires.

Partager cet article