Flambée de choléra en Irak

[23 septembre 2015 - 17h13]

Ce 21 septembre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a confirmé une flambée de choléra dans plusieurs régions d’Irak. Le ministère de la santé national et l’OMS ont mis en place des mesures pour endiguer la propagation de cette maladie infectieuse à l’origine de diarrhées mortelles.

Une soudaine augmentation du nombre de cas de diarrhées dues à une eau insalubre a alerté les autorités irakiennes. Des tests ont permis de confirmer la présence de la bactérie Vibrio cholerae dans 38 des 106 échantillons analysés. La flambée concerne les districts de Najaf, de Diwaniya et une partie de l’ouest de Bagdad.

« Des mesures ont déjà été prises par les autorités locales pour améliorer la qualité de l’eau dans les zones affectées, par le biais d’utilisation de chlore, par une surveillance régulière et par la promotion de l’hygiène », affirme l’OMS. Même si la flambée est pour le moment très localisée, « il est urgent d’améliorer l’information de la population concernant l’hygiène et la santé », poursuit l’organisation. Notamment parmi les 3,2 millions de personnes déplacées dans ce pays.

Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë, qui peut être mortelle en seulement quelques heures en l’absence de traitement. L’approvisionnement en eau sûre et l’assainissement sont essentiels pour réduire l’impact du choléra et des autres maladies à transmission hydrique.

Partager cet article