grippe-regions585L’épidémie de grippe que connaît actuellement la France continue de progresser. En 3 semaines, 578 000 personnes ont déjà consulté un médecin généraliste. Et cela risque de perdurer.

Pour la dernière semaine de 2016, en France métropolitaine, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux a été estimé à 398 cas pour 100 000 habitants. Bien au-dessus du seuil épidémique établi à 178 cas pour 100 000 habitants.

Si la quasi-totalité des régions sont concernées, les taux les plus importants ont été notifiés en Auvergne-Rhône-Alpes (783 cas pour 100 000 habitants), en Bourgogne-Franche-Comté (629) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (571).

Depuis le début de l’épidémie, 381 cas graves ont été admis en réanimation. La plupart d’entre eux était âgée de 65 ans et plus.

Rappelons que pour diminuer le risque de grippe, la vaccination reste la façon la plus efficace. Selon Infovac-France, « il est encore temps de se faire vacciner, (même si) les chances de se protéger vont diminuer à mesure que l’épidémie progressera, l’immunité post-vaccinale étant installée environ deux semaines après l’injection ».

N’oublions pas enfin, que se laver fréquemment les mains et limiter les contacts avec les personnes malades sont aussi des mesures qui peuvent diminuer ce risque et prévenir la transmission des autres virus hivernaux.

Partager cet article