Grippe : un virus extrêmement dynamique

[27 décembre 2016 - 15h45] [mis à jour le 27 décembre 2016 à 16h11]

La circulation du virus grippal en France s’avère particulièrement précoce et rapide. Est-il pour autant plus dangereux que les virus de ces dernières années ? Sur ce point, le Pr Bruno Lina, virologue et Directeur du Centre national de référence de la grippe à Lyon, se veut rassurant, tout en insistant sur la nécessité d’appliquer de manière stricte les mesures d’hygiène afin de limiter le nombre de cas.  

 « Nous avons une dynamique épidémique extrêmement importante en cette période de fêtes de fin d’année », précise le Pr Bruno Lina. « Le virus H3N2 qui circule actuellement diffuse particulièrement bien, il a une transmission très élevée. Il touche essentiellement les personnes de plus de 65 ans et les très jeunes enfants».

Cette capacité de diffusion s’explique scientifiquement. « Nous avons pu observer en laboratoire sur différents prélèvements de personnes infectées une quantité très importante de virus H3N2. En tout cas bien plus élevée qu’à l’accoutumée. Voilà pourquoi le virus se transmet et se diffuse aussi rapidement ».

En revanche, le Pr Lina estime que « ce virus n’a pas nécessairement une virulence très élevée. La virulence correspond à la dangerosité intrinsèque de la souche. Elle n’a pas entraîné à ma connaissance un nombre particulièrement élevé de cas sévères. »

Malgré tout, l’épidémie évolue très rapidement, avec un accroissement très élevé du nombre de cas. Dans ce contexte, le Pr Lina recommande l’application stricte des règles d’hygiène. « Si on veut lutter efficacement contre ce virus, nous devons rappeler l’importance des mesures barrières. A savoir, le lavage régulier des mains, le port de masque pour les individus infectés, le mouchage dans des mouchoirs en papier en les jetant ensuite dans des poubelles fermées. Enfin, je conseille de toujours avoir à portée de mains une solution hydro-alcoolique ».

Partager cet article