Grossesse : des médicaments du glaucome et de l’œdème tératogènes ?

[05 octobre 2018 - 15h21] [mis à jour le 05 octobre 2018 à 15h22]

Deux médicaments, le Diamox et le Défiltran, sont désormais contre-indiqués chez les femmes enceintes. En cause, les effets tératogène et toxique pour les fœtus d’une molécule commune à ces traitements, l’acétazolamide, viennent d’être révélés par l’ANSM.

Pris pendant la grossesse, l’acétazolamide induit pour le fœtus un risque tératogène (malformation) et une toxicité. Or cette molécule entre dans la composition du Diamox (indiqué dans le glaucome) et du Défiltran (indiqué dans le traitement des œdèmes). L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)* a donc décidé de « contre-indiquer ces traitements chez la femme enceinte ».

Une concordance a été rapportée « entre des cas de malformations observés chez l’animal et ceux observés chez le fœtus humain (malformations affectant le système oculaire, la face et le squelette) lors d’une exposition au 1er trimestre de grossesse ». Mais le début de grossesse n’est pas la seule période à risque. « Des anomalies métaboliques (acidose métabolique, hypocalcémie et hypomagnésémie, déshydratation et hypophosphatémie), des anomalies du volume amniotique et des retards de croissance ont été rapportés chez le nouveau-né exposé pendant la grossesse. »

Œdèmes, glaucome…

Dans le détail, le Défiltran, « utilisé pour le traitement local d’appoint des œdèmes post traumatiques ou post opératoires, ne doit jamais être utilisé pendant la grossesse ».

Le Diamox 250 mg et 500 mg, « utilisé dans le traitement du glaucome, de certains troubles métaboliques (alcaloses), en particulier chez des patients ayant une insuffisance respiratoire ou encore le mal des montagnes, ne doit jamais être utilisé au 1er trimestre. » Sachez que « des alternatives plus sûres pour l’enfant à naître sont disponibles à cette période de la grossesse ».

Autre point, le Diamox « ne doit pas être prescrit aux 2e et 3e trimestres de la grossesse, sauf en cas d’absolue nécessité. En effet, en raison de son utilisation en urgence dans le traitement du glaucome, des conséquences graves pour la mère en absence de prise en charge (cécité et lésion irréversible de la rétine) ».

A noter : si vous êtes sous Défiltran ou Diamox et que vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte, « prenez contact avec votre médecin qui mettra alors en place un suivi spécifique de la grossesse et du bébé (échographie, surveillance du volume du liquide amniotique, de la croissance fœtale, etc.) ».

*Groupe de travail « Reproduction, grossesse et allaitement »

Partager cet article