Homéopathie : le déremboursement est acté

[10 juillet 2019 - 10h15] [mis à jour le 10 juillet 2019 à 16h50]

La ministre de la Santé Agnès Buzyn annonce qu’elle engagera dans les prochains jours la procédure de déremboursement des médicaments homéopathiques. Ces derniers ne devraient plus du tout bénéficier d’aucune prise en charge par l’Assurance-maladie d’ici au 1er janvier 2021.

Au 1er janvier 2021, les médicaments homéopathiques ne bénéficieront plus d’aucune prise en charge par l’Assurance-maladie. L’annonce de la ministre des Solidarités et de la Santé est conforme à l’avis émis récemment par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Celle-ci avait estimé que les médicaments homéopathiques « n’avaient pas démontré leur efficacité dans les affections pour lesquelles des données sont disponibles ». De plus, ils n’avaient pas non plus fait la preuve de « leur intérêt pour la santé publique notamment pour réduire la consommation d’autres médicaments ».

Pour permettre aux patients, aux industriels et aux prescripteurs de s’adapter à ces changements, une étape intermédiaire est prévue. Ainsi, au 1er janvier 2020, le taux de remboursement des médicaments homéopathique passera de 30% à 15%.

Partager cet article