Intelligent comme un… appareil auditif !

[22 juin 2015 - 17h01] [mis à jour le 22 juin 2015 à 17h02]

Finis les appareils auditifs avec de gros contours d’oreille peu discrets. Désormais, les fabricants misent sur la miniaturisation – pas trop quand même pour que les produits restent maniables -, et la haute-technologie pour booster les performances et la connectivité… avec le smartphone. Mais si ! Illustration avec le dernier-né de ces bijoux.

Tout juste débarqué en France, « le ReSound Linx² fait partie de la 4e génération d’aides auditive intégrant technologie sans fil à 2.4 GHz », comme l’explique un brin technique, son fabricant, le danois GN Resound. « Il a été conçu pour amener encore plus d’autonomie aux malentendants ».

Cet appareil est doté d’un petit contour d’oreille dans lequel sont disposés des trésors de technologie. « Son principal apport », nous explique François Bigot, audioprothésiste à Ermont (Val d’Oise), « concerne la vitesse de traitement des puces qui calculent la courbe de correction en permanence ». Autrement dit, l’aide auditive s’adapte en un temps record à un tout changement d’environnement. « Un peu à la manière d’un amortisseur sur la route »’, poursuit-il.

La musique directement dans l’oreille

Le second avantage réside dans le confort apporté au malentendant. Selon ce professionnel, « les patients ont de moins en moins l’impression d’entendre dans un appareil. Le son n’est plus métallique, ni artificiel comme auparavant ». En plus, ce type d’appareil offre la possibilité à son porteur de récupérer toute source audio (télévision, chaine hi-fi, smartphone…) directement dans son oreille ! Plus besoin de gros casque pour écouter sa musique préférée, assis, seul, dans le canapé !

Des applis permettent aussi le pilotage « à distance » des paramètres comme le volume, les basses et les aigus ou la programmation des ambiances (restaurant…). Elles donnent même la possibilité de géolocaliser les écouteurs égarés ! L’audioprothésiste recommande toutefois de ne pas abuser des réglages audiologiques depuis le smartphone. « Ils doivent être calés en cabine par un professionnel ».

Reste l’épineuse question du prix, celui du haut de gamme. Comptez 2 000€ par oreille auxquels il convient d’ajouter environ 1,2 euro par semaine pour le changement des deux piles des écouteurs. Et ce pendant 5 à 6 ans. « Oui, il faut être capable de sortir cette somme », admet François Bigot. « Mais sur cette période, cela revient à environ 2 euros par jour… » A la moindre question, interrogez un audioprothésiste ainsi que l’Assurance-maladie et la mutuelle pour toutes les questions liées à la prise en charge.

Partager cet article