Intelligent comme un… appareil auditif !

[22 juin 2015 - 17h01] [mis à jour le 22 juin 2015 à 17h02]

Finis les appareils auditifs avec de gros contours d’oreille peu discrets. Désormais, les fabricants misent sur la miniaturisation – pas trop quand même pour que les produits restent maniables -, et la haute-technologie pour booster les performances et la connectivité… avec le smartphone. Mais si ! Illustration avec le dernier-né de ces bijoux.

Tout juste débarqué en France, « le ReSound Linx² fait partie de la 4e génération d’aides auditive intégrant technologie sans fil à 2.4 GHz », comme l’explique un brin technique, son fabricant, le danois GN Resound. « Il a été conçu pour amener encore plus d’autonomie aux malentendants ».

Cet appareil est doté d’un petit contour d’oreille dans lequel sont disposés des trésors de technologie. « Son principal apport », nous explique François Bigot, audioprothésiste à Ermont (Val d’Oise), « concerne la vitesse de traitement des puces qui calculent la courbe de correction en permanence ». Autrement dit, l’aide auditive s’adapte en un temps record à un tout changement d’environnement. « Un peu à la manière d’un amortisseur sur la route »’, poursuit-il.

La musique directement dans l’oreille

Le second avantage réside dans le confort apporté au malentendant. Selon ce professionnel, « les patients ont de moins en moins l’impression d’entendre dans un appareil. Le son n’est plus métallique, ni artificiel comme auparavant ». En plus, ce type d’appareil offre la possibilité à son porteur de récupérer toute source audio (télévision, chaine hi-fi, smartphone…) directement dans son oreille ! Plus besoin de gros casque pour écouter sa musique préférée, assis, seul, dans le canapé !

Des applis permettent aussi le pilotage « à distance » des paramètres comme le volume, les basses et les aigus ou la programmation des ambiances (restaurant…). Elles donnent même la possibilité de géolocaliser les écouteurs égarés ! L’audioprothésiste recommande toutefois de ne pas abuser des réglages audiologiques depuis le smartphone. « Ils doivent être calés en cabine par un professionnel ».

Reste l’épineuse question du prix, celui du haut de gamme. Comptez 2 000€ par oreille auxquels il convient d’ajouter environ 1,2 euro par semaine pour le changement des deux piles des écouteurs. Et ce pendant 5 à 6 ans. « Oui, il faut être capable de sortir cette somme », admet François Bigot. « Mais sur cette période, cela revient à environ 2 euros par jour… » A la moindre question, interrogez un audioprothésiste ainsi que l’Assurance-maladie et la mutuelle pour toutes les questions liées à la prise en charge.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)