L’apprentissage du pot en douceur

[29 mai 2015 - 11h45]

« Pipi », « caca », c’est entre 18 et 24 mois que la propreté s’acquiert. Bien entendu, cela n’a rien d’une science exacte. En fait, cela ne s’append pas à proprement parler. Il s’agit davantage d’accompagner votre enfant dans cette étape importante. Voici donc quelques conseils pour vous y aider.

Tout est une question de maturité. Ce n’est qu’à partir de 18 mois que la maîtrise des sphincters s’opère. Cela varie d’un enfant à un autre. Et un petit qui apprend à être propre à 2 ans et demi n’est pas en retard pour autant. Certains le sont du jour au lendemain. Pour d’autres, ce sera plus long, avec des rechutes.

L’importance de votre attitude

En tant que parents, votre comportement sera primordial dans cet « apprentissage ». Selon que vous soyez détendu ou impatient, votre enfant apprendra plus ou moins facilement. Expliquez-lui calmement les choses et observez-le. Peut-être coopère-t-il de lui-même sans que vous le sachiez. A-t-il une attitude particulière qui pourrait laisser penser qu’il a envie de faire ses besoins ? S’accroupit-il ? Commence-t-il à dire les mots « pipi » ou « caca » en montrant sa couche ?

Déposez son pot près des toilettes et expliquez-lui à quoi il sert. Ensuite, proposez régulièrement à votre bambin de s’y asseoir. Après chaque repas par exemple. Les plus petits ont besoin de rituels. Lorsqu’il est installé, n’intervenez pas. S’il voit que vous attendez un résultat, il sera contracté. Et si au bout de quelques minutes rien ne se passe, n’insistez pas.

Otez peu à peu la couche pour la remplacer par une culotte. Le fait de la mouiller est gênant. Voilà qui peut l’inciter à vous alerter le moment venu. Un conseil, profitez des beaux jours pour passer à cette étape. N’oubliez pas bien entendu de le féliciter – sans vous extasier – chaque fois qu’il réussira à rester au sec ! S’il parvient à faire ses besoins, enseignez-lui le plus rapidement possible le lavage des mains à l’eau et au savon.

Si au contraire, il refuse de faire dans son pot, n’y voyez pas là un acte de défiance. Inutile de le forcer. C’est tout simplement qu’il n’est pas prêt. Tout est une question de patience. Réessayez plus tard.

Enfin, les enfants apprennent en général à devenir propres le jour avant la nuit. D’où la nécessité de leur mettre une couche avant d’aller au lit le soir.

Partager cet article