Le service sanitaire sur les rails

[18 juin 2018 - 14h57]

Le décret et l’arrêté instaurant le service sanitaire pour tous les étudiants en santé viennent d’être publiés. Dès septembre, 47 000 étudiants seront amenés à intervenir dans le cadre d’ateliers auprès de différents publics pour favoriser la prévention.

Engagement du président de la République, le service sanitaire vise un double objectif : initier à la prévention primaire ceux qui seront les professionnels de santé de demain et leur permettre d’intervenir sur le terrain auprès de la population, notamment des jeunes. Quatre thématiques seront privilégiées : alimentation, activité physique, addictions, santé sexuelle.

Le service sanitaire représentera 6 semaines de formation théorique et pratique, incluant l’acquisition de compétences spécifiques ainsi que les interventions auprès des publics. Il sera intégré aux maquettes de formation et se substituera à des activités pédagogiques ou à des stages existants, sans allongement des cursus.

Près de 50 000 étudiants en 2019

Ainsi, les étudiants du service sanitaire pourront par exemple se rendre en établissement scolaire, en université ou au sein d’associations. Objectif, sensibiliser aux dangers de l’abus d’alcool ou à la prévention des maladies et des infections sexuellement transmissibles.

Dès le mois de septembre donc, 47 000 étudiants en médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, kinésithérapie et soins infirmiers entreront dans ce dispositif. A partir de 2019, toutes les formations de santé (ergothérapie, orthophonie etc) seront concernées, soit un total de 50 000 étudiants.

Partager cet article