Le tabagisme passif fait 600 000 morts par an

[26 novembre 2010 - 10h58] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h41]

Le tabac tue les fumeurs … mais aussi bien des non-fumeurs. Il n’y a là rien de nouveau penserez-vous, si ce n’est le nombre de décès provoqués chaque année par la cigarette des autres. Selon un travail de l’OMS publié dans The Lancet, le tabagisme passif serait à l’origine de 600 000 décès chaque année, dans le monde. Avec pas moins de 165 000 morts, les enfants lui paient un tribut particulièrement lourd.

Deux grands axes de réformes devraient permettre de réduire le nombre de ces morts, qui sont évidemment toutes évitables. Les auteurs recommandent ainsi de « renforcer les lois restreignant l’usage du tabac dans les lieux publics » et d’« éduquer les populations pour réduire le tabagisme à domicile ».

Les plus jeunes sont en effet, particulièrement sensibles au tabagisme passif. Dans les pays en développement notamment, « les enfants sont fréquemment, exposés à la cigarette, ne serait-ce que celle de leurs proches, à la maison », rappellent les auteurs. Etant dans l’incapacité d’éviter cette exposition à la fumée, ils encourent un risque accru de cancer du poumon, d’asthme ou d’accidents cardiovasculaires. En outre, « les deux tiers des décès liés au tabagisme passif surviennent en Asie du sud-est et en Afrique », indiquent les experts de l’OMS. Rappelons que chaque année dans le monde, 5,7 millions d’adultes et d’enfants décèdent à cause du tabagisme, direct ou passif.

Partager cet article