La propreté de nos habitats se fait-elle au détriment de la santé nos enfants ? Selon des scientifiques belges, l’utilisation répétée d’eau de javel pour nettoyer la maison rendrait nos bambins plus sensibles aux infections pulmonaires et de la sphère ORL.  

Les chercheurs ont étudié le potentiel impact  d’une exposition à l’eau de Javel sur la santé de plus de 9 000 enfants âgés de 6 à 12 ans dans trois pays européens : l’Espagne, la Finlande et les Pays-Bas. Des questionnaires ont été soumis aux parents pour évaluer la fréquence de certaines infections (grippe, angines, sinusites, bronchites…) de leurs bambins au cours des 12 derniers mois. Ensuite, il leur a été demandé s’ils utilisaient de l’eau de javel dans l’entretien de leur maison.

Premier constat, ledit produit ménager est davantage utilisé en Espagne (72%) qu’en Finlande (7%). Après avoir pris en compte certains facteurs prédisposant (comme l’exposition au tabagisme passif), il apparaît que le nombre de cas d’infections était plus important chez les petits dont les parents utilisaient de l’eau de javel. Ainsi, le risque de contracter la grippe serait-il augmenté de 20% et celui de souffrir d’une amygdalite serait accru de 35%.

Le travail étant principalement observationnel, les chercheurs peinent à expliquer ce lien de cause à effet. Ils suggèrent néanmoins que les propriétés irritantes des composés volatiles générées au cours nettoyage peuvent endommager la paroi des cellules pulmonaires.

Partager cet article