L’ictère : n’en faites pas une jaunisse

[27 janvier 2014 - 16h07] [mis à jour le 30 janvier 2014 à 08h59]

Des yeux jaunis, une peau orangée… Parfois impressionnante, la jaunisse inquiète de nombreux parents… Due à une concentration sanguine élevée de bilirubine – un pigment issu de la dégradation de l’hémoglobine – elle est le plus souvent bénigne. D’autant plus si elle se manifeste dans les jours qui suivent la naissance.

Egalement appelée « ictère », la jaunisse peut toucher tous les nourrissons. Les nouveau-nés allaités et les prématurés sont particulièrement concernés. Cette affection est due à l’accumulation dans le sang, de bilirubine, un pigment biliaire issu de la dégradation de l’hémoglobine des globules rouges. Dans pareil cas, le foie ne parvient pas à l’éliminer.

Votre nouveau-né est concerné ? Parlez-en à votre médecin traitant ou au pédiatre qui vous indiquera la marche à suivre et suivra l’évolution de la maladie, en fonction du taux de bilirubine.

Dans certains cas, une vigilance spécifique s’impose. Par exemple, si la jaunisse survient chez le nourrisson de plus de trois mois. Dans le cas d’espèce, elle peut être est due à une infection ou à une souffrance hépatique.  Une fois encore, sollicitez un avis professionnel, sans attendre.

Partager cet article