Ménopause : anticipez l’événement !

[03 octobre 2001 - 00h00]

Dès 40 ans, la plupart des femmes éprouvent les premiers troubles cliniques et/ou biologiques qui préfigurent la ménopause.
Comment vivent-elles ce passage ? Comment le gèrent-elles au quotidien ? L’enquête Angeliqua, menée auprès de 1 657 gynécologues, permet de dresser un portrait-robot de ces femmes qui, de 40 à 49 ans, présentent un profil de consultation bien particulier.

En moyenne, la femme de 40 ans a consulté pour 2,8 motifs. Les plus fréquents sont le dépistage du cancer du col de l’utérus (33,8%), et du cancer du sein ( 23,2%), ainsi que le suivi d’une méthode contraceptive (32,55%).

Pour le Pr Patrice Lopes, de Nantes,  » la contraception de la femme aux alentours de la quarantaine est une nécessité « . Il est également convaincu de l’importance d’une prise en charge précoce des troubles qui vont annoncer la ménopause. Car anticiper l’arrivée de la ménopause, c’est avant tout rassurer la femme sur un changement physiologique et métabolique majeur.

Partager cet article