Mon enfant se masturbe : comment réagir ?

[14 mars 2016 - 17h56] [mis à jour le 14 mars 2016 à 18h04]

Surprendre son jeune enfant en train de se caresser, c’est gênant. Pourtant, pas de réaction excessive. Il a tout a fait le droit d’en éprouver l’envie et de la satisfaire. Votre rôle consiste simplement à lui expliquer l’importance de l’intimité et de la pudeur.

Heureusement, l’époque des « ton zizi va tomber si tu joues avec » et autres horreurs du même genre est révolue. Il n’empêche. La vision de son enfant se caressant est dérangeante. Pourtant, il a besoin de vous entendre mettre des mots sur ce qu’il fait et ressent. Vous lui permettez ainsi d’accepter son corps, dans son identité de fille ou de garçon. En nommant le plaisir, vous le rassurez sur les nouvelles sensations qu’il découvre. Vous calmez son agitation et ses sentiments ambivalents. Il comprend qu’il n’y a rien d’anormal ni de honteux.

Ne l’empêchez pas de se masturber. Ses caresses lui permettent de découvrir son corps mais aussi de se détendre. A cet âge il ne s’agit pas d’un geste érotique, plutôt d’auto-apaisement. Mais il ne doit le faire ni devant vous ni devant d’autres personnes. Ce n’est pas sale, c’est intime. Et donc réservé aux moments où il est seul, dans sa chambre ou la salle de bain. Répétez-le lui fermement mais sans le gronder, aussi souvent que nécessaire. Profitez-en pour lui rappeler que lui seul a le droit de toucher à son zizi.

Il le fait de plus en plus fréquemment, ça devient presque une manie ? Peut-être traverse-t-il un moment délicat à vivre, exposé à une forte anxiété. Il peut s’agir de l’arrivée d’un nouveau-né à la maison, de la perte d’un de ses grands-parents, d’un déménagement… A vous de l’aider à manifester son inquiétude autrement, par le jeu, le dessin ou tout simplement les mots. Si vous vous sentez désemparés, n’hésitez pas à en parler avec son pédiatre.

Partager cet article