Selon un travail américain, outre-Atlantique, les enfants et les adolescents consomment trop de sel. A tel point que dans la tranche d’âge des 8-17 ans, plus de 10% présenteraient un niveau de tension artérielle trop élevé.

Une équipe des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) d’Atlanta, s’est intéressée à la consommation de sel (hors sel de table) de 2 142 enfants âgés de 8 à 17 ans. Selon leurs analyses, elle serait en moyenne de 3,2 grammes par jour. Soit au-dessus du seuil de 2,9 g recommandé par les autorités sanitaires. Ainsi 90% des participants à cette enquête présentaient-ils une consommation supérieure à cette limite. Résultat, la tension artérielle de 11% des 8-17 ans affichait un niveau trop élevé pour leur âge.

L’excès de consommation de sel est aujourd’hui reconnu comme un des facteurs de risque d’hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires, ainsi que d’autres maladies, dont le cancer de l’estomac. Par ailleurs, cela pourrait favoriser l’élimination urinaire du calcium et provoquer ainsi la survenue d’une ostéoporose.

Des astuces pour diminuer sa consommation

Il est plus facile d’éduquer le goût des enfants que de rééduquer celui des adultes. Initiez donc très précocement vos enfants au goût des aliments tels qu’ils sont. Apprenez-leur la variété des saveurs. Privilégiez la cuisine maison plutôt que les plats préparés, souvent trop gras et trop salés. En préparant vos plats vous êtes à même d’ajuster la quantité de sel ajoutée. Autre idée, pensez aux herbes aromatiques et aux épices, ces exhausteurs de goûts idéaux pour faire voyager vos papilles sans élévation du risque cardiovasculaire. Curcuma, curry, aneth, coriandre ou encore muscade, basilic, cardamone et paprika… vous avez l’embarras du choix !

Partager cet article