Selon un rapport de l’OMS, 20 millions d’enfants dans le monde, soit plus de 10% n’ont pas été immunisés contre la rougeole, la diphtérie et le tétanos en 2018. Des chiffres alarmants, qui concernent en premier lieu les pays les plus défavorisés.

« La plupart des enfants non vaccinés vivent dans les pays les plus pauvres », indiquent l’OMS et l’UNICEF dans un rapport commun. Près de la moitié se trouvent dans 16 pays seulement : Afghanistan, République centrafricaine, Tchad, République démocratique du Congo (RDC), Éthiopie, Haïti, Iraq, Mali, Niger, Nigéria, Pakistan, Somalie, Sud-Soudan, Soudan, Syrie et Yémen.

Une épidémie de rougeole 

« Les vaccins sont l’un de nos outils les plus importants pour prévenir les épidémies et assurer la sécurité du monde », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. « Alors que la plupart des enfants sont vaccinés, beaucoup trop sont laissés pour compte. De manière inacceptable, ce sont souvent les personnes les plus à risque : les plus pauvres, les plus marginalisées, celles qui sont touchées par un conflit ou forcées de quitter leur domicile. »

Résultat, en 2018, près de 350 000 cas de rougeole ont été signalés dans le monde, soit plus du double de ceux de 2017. « La rougeole est un indicateur en temps réel de la tâche qu’il reste à accomplir pour lutter contre les maladies évitables », explique Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. L’ensemble des pays a été touché par cette épidémie, même les plus développés.

Partager cet article