Les vacances d’hiver approchent à grands pas. S’il est désormais bien admis que vous devrez protéger votre visage des agressions du soleil en altitude, n’oubliez pas de faire de même pour vos yeux !

Saviez-vous qu’en altitude, les ultra-violets sont encore plus dangereux ? Jusqu’à 80% des UV se reflètent sur la neige avant d’atteindre nos yeux. Et leur proportion augmente de 10% à chaque fois que l’on monte de 1 000 mètres en altitude.

Une mauvaise protection des yeux sur les pistes peut entraîner une ophtalmie des neiges, que l’on appelle aussi une kérato-conjonctivite. Celle-ci provoque une brûlure de la surface oculaire, un peu comme un coup de soleil. Chaque année à l’occasion des vacances aux sports d’hiver, le nombre de cas d’ophtalmie des neiges augmente considérablement.

Des lésions irréversibles ?

Les UV peuvent aussi avoir des conséquences  plus graves pour les yeux : ils peuvent entraîner des  lésions oculaires, l’apparition précoce d’une cataracte, augmenter les  risques de cancers de la peau en bordure de l’œil… Chaque année dans le monde, 15 millions de personnes perdent la vue à cause d’une cataracte. Et un cas sur cinq est causé ou aggravé par les UV.

La protection des yeux à la montagne donc, doit être parfaite. Même lorsque le soleil est voilé. Et surtout, pensez aux enfants ! Jusqu’à l’âge de 13 ans, leur cristallin ne joue pas son rôle de barrière naturelle. Il n’empêche pas les rayons dangereux d’atteindre la rétine. Pour vous assurer que vos lunettes de soleil et celles de vos enfants sont d’une qualité irréprochable, adressez-vous à votre opticien.

Partager cet article