Sodas, sucreries, stress… ces facteurs qui aggravent l’acné

[12 octobre 2019 - 01h16] [mis à jour le 11 octobre 2019 à 21h22]

Nourriture, stress, soins trop agressifs… Certains comportements aggravent l’acné. Une bonne nouvelle pour les personnes concernées puisque ces attitudes peuvent être modifiées.

L’acné, ce n’est pas qu’une question hormonale ou de gènes. Selon un travail présenté au Congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie qui s’est récemment tenu à Madrid (Espagne), certains comportements favoriserait cette maladie de la peau.

A commencer par l’alimentation. Qui n’a jamais entendu dire que le chocolat ou la charcuterie aggravaient le problème ? Ce serait en partie vrai. En s’intéressant aux habitudes de 6 700 personnes dans six pays d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Europe, une équipe dirigée par le Pr Brigitte Dréno, dermatologue au CHU de Nantes, a découvert que les sujets souffrant d’acné avaient tendance à consommer davantage de laitages, de sodas, de chocolat, de pâtisseries, de sucreries…

Se méfier des soins de la peau

Mais le contenu de l’assiette n’est pas le seul incriminé. L’exposition à la pollution ou au stress était également plus fréquente chez les participants acnéiques que chez les participants témoins.

Enfin, les soins cutanés, censés résoudre le problème peuvent parfois avoir l’effet inverse. « Ces soins doivent respecter le pH de la peau qui se situe aux alentours de 5 alors que la majorité des savons sont à 8 », nous a ainsi indiqué le Pr Brigitte Dréno. « Il ne faut pas utiliser des masques, gommages, peeling quand on a de l’acné. Frotter, masser une peau acnéique aggrave les lésions. Sans le savoir, les patients agressent leur peau. La gravité de l’acné peut donc être influencée par des facteurs externes. Ce que nous appelons l’exposome. Identifier celui-ci, c’est donner une plus grande chance au traitement. »

A noter : l’acné est l’une des principales raisons de consultation chez le dermatologue

Partager cet article