Agir sur les 5 sens. C’est le but du concept snoezelen, une technique de relaxation et de bien-être désormais proposée dans le service de soins palliatifs du CHU de Rennes.

« Deux dispositifs de relaxation, l’un fixe, l’autre mobile, ont été développés sur le concept baptisé snoezlen », explique le CHU de Rennes. C’est au sein de son unité de soins palliatifs que cette technique est mise à la disposition des patients, des familles et du personnel.

Ressentir des sensations agréables

Développé dans les années 1970 par deux jeunes Hollandais, Ad Verhuel et Jan Hulsegge, la méthode snoezelen est baptisé avec la contraction de snuffelen (renifler, sentir) et de doezelen (somnoler). Elle est liée à la mise au point d’activités occupationnelles pour les personnes handicapées intellectuelles sévères. Ces activités sont proposées dans un espace spécialement aménagé, éclairé d’une lumière tamisée, bercé d’une musique douce, un espace dont le but est de recréer une ambiance agréable.

« La démarche est fondée sur l’idée que toute sensation agréable (chaleur, douceur, arôme, musique) induit une perception positive », explique le Pr Vincent Morel, chef de l’unité de soins palliatifs. « Tout en bougeant, en sentant, en regardant et en écoutant, nous créons une ambiance qui apporte une aide dans l’assistance aux personnes en fin de vie. »

En sollicitant un ou plusieurs sens, selon les possibilités des patients, « le dispositif procure apaisement, endormissement ou un effet antalgique, déstressant et relaxant ». Depuis son installation en janvier, plus de 50 patients ont pu en bénéficier.

A noter : cette méthode est mise à disposition des patients grâce au soutien du fonds Nominoë et de GMF solidarités.

Partager cet article