Votre enfant est somnambule, que faire ?

[11 juin 2018 - 10h28] [mis à jour le 11 juin 2018 à 17h28]

En pleine nuit, vous surprenez votre enfant, déambulant dans la maison, les yeux grands ouverts et le visage inexpressif ?  Il souffre très probablement de somnambulisme, un trouble du sommeil qui concerne entre 15% et 40% des 6-12 ans. Principalement des garçons.

Le somnambulisme se manifeste généralement en début de nuit, au moment où le dormeur est en sommeil profond (un stade atteint lors du sommeil lent). À son réveil, l’enfant n’en garde aucun souvenir.

Un épisode de somnambulisme peut se résumer à s’asseoir dans son lit, manipuler les couvertures, balayer la pièce d’un regard absent, puis simplement se recoucher et se rendormir. Mais dans sa forme typique, l’enfant se lève, a les yeux grands ouverts, mais ne paraît pas voir, le visage est inexpressif, la déambulation est lente. Le somnambule peut aussi réaliser des gestes relativement élaborés, éviter des meubles, descendre des escaliers, mais il est maladroit et peut accomplir des actes dangereux.

Dois-je le réveiller ?

Il n’est pas conseillé de réveiller l’enfant, car il serait confus. Mais sachez que  le somnambule est généralement docile. Il se laissera reconduire dans son lit.

Vous devez aussi veiller à sa sécurité: installez une barrière au sommet de l’escalier ou à la porte de la chambre, des verrous sécuritaires aux fenêtres et aux portes.

Notez que si les épisodes de somnambulisme de votre enfant sont très fréquents et qu’ils le mettent régulièrement en danger, il est important d’en parler à votre médecin.

Partager cet article