4 étapes pour soigner mon ongle incarné

[02 avril 2019 - 10h25] [mis à jour le 02 avril 2019 à 10h26]

Affectant plus fréquemment le gros orteil, le phénomène d’ongle incarné correspond à la repousse de celui-ci à l’intérieur des tissus environnants. Ce qui provoque une réaction inflammatoire, accompagnée de douleurs. Voici les mesures à adopter, en 4 étapes, pour le soigner et éviter la surinfection.

Favorisé par une mauvaise coupe de l’ongle et le port de chaussures trop étroites notamment, l’ongle incarné se traduit par un bourrelet autour de l’ongle, douloureux et rouge. Pour soigner cette inflammation localisée, voici comment procéder.

Désinfectez et nettoyez. Tout d’abord, « trempez votre pied dans de l’eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour », recommande le site de l’Assurance-maladie. Et ce en association avec un antiseptique local.

Empêchez l’aggravation mécanique. Afin de réduire le mouvement naturel de l’ongle qui a déjà pénétré la peau, insérez un petit morceau de coton entre le coin de l’ongle incarné et les tissus environnants.

Coupez l’ongle. Il est recommandé de toujours laisser dépasser les ongles du bord de l’orteil de deux à trois millimètres. Attendez que votre ongle incarné repousse afin de lui redonner une forme plus carrée et de réduire le risque de récidive.

Les bonnes chaussures. Pendant que votre ongle est en phase de soins, préférez « des chaussures larges, bien aérées, dont le toit et la largeur permettent aux orteils de se mouvoir lors du passage du pas », recommande ameli.fr. « Vous éviterez d’aggraver la blessure de votre orteil avec le coin de l’ongle incarné. »

A noter : « Si le bourrelet autour de l’ongle incarné est très inflammatoire, il est important de suivre l’évolution de son état jusqu’à la guérison », insiste l’Assurance-maladie. Pour ce faire, « palpez votre orteil et évaluez sa sensibilité. Si la douleur au toucher diminue », c’est que la guérison est proche. Dans le cas contraire, consultez un médecin.

Partager cet article