Devant le manque de transparence de la composition des produits ménagers, le magazine 60 millions de consommateurs plaide pour la création d’un « Ménag’Score », inspiré du « Nutri-score ». Les auteurs viennent de le tester sur une centaine de produits. Et les résultats sont parlants.

Evaluer des produits ménagers comme on évalue des aliments. C’est ce que propose l’Institut national de la Consommation (INC), éditeur du magazine 60 millions de consommateurs. Le Ménag’Score classerait ainsi les produits de A, pour les plus vertueux, à E pour ceux présentant le plus de risques.

Pour tester ce système, les auteurs du magazine ont passé au crible 108 produits de grandes marques (Cif, Cillit Bang, St Marc, Harpic, Carolin…), de marques de distributeur (Auchan, Carrefour, Casino…), de marques se présentant comme plus écolos ou plus traditionnelles (L’Arbre vert, You, Briochin…).

« Le Ménag’Score permet de faire le tri au sein des produits d’une même marque », notent les rédacteurs. « Parmi les produits de la marque de distributeur Auchan, par exemple, un bloc WC et un type de lingettes obtiennent un score A, tandis qu’un gel WC est noté D. La notoriété n’est pas non plus un gage de qualité sanitaire et environnementale : Cif, marque renommée, écope d’un score D pour sa crème avec microcristaux et d’un score E pour son spray pour cuisine et salle de bains 5 en 1 ».

Et certains résultats sont sans appel. Le magazine juge ainsi les produits désinfectants « inutiles ». Pas mieux pour les produits à base d’eau de Javel, qui provoquent des risques pour les yeux et les voies respiratoires. Quant aux blocs WC, ils sont jugés trop polluants.

Les limites écologiques

Ce système de notation met aussi en évidence les limites des labels écologiques. « Si les produits porteurs des labels Ecolabel ou Ecodétergent sont nombreux à obtenir une bonne note, certains écopent tout de même d’un score médiocre, comme les liquides multisurfaces Étamine du Lys, Apta ou Univert, notés C », expliquent les auteurs.

Imposer le Ménag’Score ?

Devant ces résultats, l’INC a lancé une pétition pour imposer le Ménag’Score. Plus de 16 000 personnes l’ont déjà signée. Pour soutenir cette proposition, rendez-vous sur  www.60m.fr/menagscore-petition.

Partager cet article