L’hémoglobine des globules rouges transporte l’oxygène des poumons vers les organes – cœur, cerveau, muscles…- et assure ainsi leur bonne oxygénation. Le manque d’hémoglobine, et donc d’oxygène, explique tous les symptômes qui caractérisent cette véritable maladie qu’est l’anémie.

Une pâleur de la peau et des conjonctives, une sensation de fatigue ou d’essoufflement, une accélération du pouls voire des palpitations, parfois une frilosité, des troubles de la mémoire, une difficulté à réfléchir, à prendre des décisions… Autant de symptômes qui doivent vous conduire à penser à l’anémie et à consulter votre médecin.

S’il fait procéder à une numération formule sanguine (NFS), ce qu’il fera certainement devant de tels signes, il est probable qu’elle fera ressortir des globules rouges de petite taille, pâles, déformés et en nombre anormalement faible. C’est là que se trouve l’explication de vos troubles. Les globules rouges étant moins nombreux, et chacun d’entre eux transportant moins d’hémoglobine, votre organisme manque d’oxygène. Il essaie naturellement de compenser ce manque.

Si vous êtes anormalement pâle, c’est parce que les vaisseaux sanguins de la peau et des muqueuses transportent moins d’hémoglobine. C’est elle qui donne au sang sa couleur rouge et à la peau et aux muqueuses leur teinte rosée. Votre essoufflement vient de ce que votre appareil respiratoire doit « pomper » plus vite, et plus fort, pour malgré tout apporter suffisamment d’oxygène à vos organes.

C’est pour cette même raison que votre cœur accélère son rythme. Et malgré tous ces efforts, l’oxygénation des organes demeure insuffisante. Vos muscles, votre cerveau, votre système nerveux, tout votre organisme en fait manquent d’oxygène : vous êtes fatigué, vous avez froid, la mémoire vous fait parfois défaut et vous éprouvez des difficultés à réfléchir ou à prendre des décisions… Un seul remède : la prise de comprimés de sulfate de fer. Et c’est probablement la décision que prendra votre médecin.

Partager cet article