Du bon usage des médicaments en libre accès

06 juillet 2011

Paracétamol, aspirine, traitements homéopathiques ou de phytothérapie… Depuis le 1er juillet 2008, des dizaines de médicaments sont placés devant le comptoir des pharmacies, en accès libre. L’Agence française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) vient d’en mettre la liste à jour. Elle en a profité aussi pour publier une nouvelle série de dépliants et brochures d’information pratiques destinées aux grand public.

Du fait de leurs indications thérapeutiques – ils s’adressent à des affections légères – les médicaments en accès libre « peuvent être utilisés sans intervention du médecin pour le diagnostic, l’initiation ou la surveillance du traitement », rappelle l’AFSSaPS.

En fait, ils se distinguent des médicaments soumis à prescription obligatoire, qui peuvent présenter « des contre-indications majeures ou un risque important d’interactions médicamenteuses », précise l’agence. C’est le cas par exemple, des produits contenant de la pholcodine. Utilisées par voie orale dans le traitement de courte durée des toux sèches et irritantes, ils ont été retirés de la liste des médicaments en « libre accès » en raison de leur caractère potentiellement allergène.

Au total, l’AFSSaPS a publié 3 listes de médicaments en accès direct. La première comporte 307 spécialités allopathiques, la seconde 23 traitements à base de plantes et la dernière, 35 médicaments homéopathiques. Une liste complémentaire énumère les médicaments qui ont été retirés de ces listes.

Pour aller plus loin

Consultez les listes par spécialités :
Les médicaments allopathiques ;
Les médicaments à base de plantes ;
Les médicaments homéopathiques ;
Les médicaments retirés de la liste des traitements en libre accès.

Téléchargez les <a href="https://destinationsante.com/IMG/pdf/regles-dor(1).pdf » target= »_blank »>7 règles d’or de l’usage des médicaments en accès libre et un <a href="https://destinationsante.com/IMG/pdf/q-r-public(1).pdf » target= »_blank »>questions-réponses très pratique.

Enfin, l’Agence a édité des documents spécifiques pour 3 produits très largement utilisées :
L’aspirine ;
L’ibuprofène ;
Le paracétamol.

  • Source : AFSSaPS, 5 juillet 2011

Aller à la barre d’outils