A la découverte de la thalasso

[18 décembre 2018 - 16h20]

La thalassothérapie traîne un cortège d’idées reçues, largement compensé par la reconnaissance de ses bienfaits. Il est vrai que cette centenaire a su se transformer en une discipline moderne. Elle s’est structurée, avec des indications médicales précises.

On définit aujourd’hui la thalassothérapie comme « l’utilisation combinée, sous surveillance médicale, dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin, qui comprend le climat marin, l’eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de la mer ». Revue non exhaustive des soins proposés.

Très utilisées en thalassothérapie, les algues marines sont appliquées sous forme de pâte ou de crème. Vous serez ensuite enveloppé dans une couverture chauffante. Les algues sont constituées d’un tissu contenant plus de 80% d’eau minéralisée issue de la mer, et sont particulièrement riches en iode, magnésium, molybdène, fluor, potassium. Leurs propriétés thérapeutiques sont nombreuses : réhydratation, reminéralisation et nutrition de la peau. Elles sont aussi utilisées pour le massage ou en masque facial.

Pour soulager les douleurs articulaires

Comme leur nom l’indique, les boues marines sont composées de particules issues de l’eau de mer et de la terre. Elles se révèlent bien pourvues en sels minéraux, en oligo-éléments et en vitamines diverses. Elles ont d’intéressantes propriétés de rétention de la chaleur. Elles sont appliquées directement sur la peau, qui absorbe ainsi leurs oligo-éléments. Par ailleurs, la chaleur favorisée par l’enveloppement permet d’évacuer les toxines.

Au cours de votre séjour, vous pourrez également vous ressourcer avec la balnéothérapie. Autrement dit l’utilisation thérapeutique des bains d’eau de mer. Celle-ci est chauffée autour de 34°C. Objectif, provoquer une dilatation des pores de la peau et faciliter le passage des éléments marins dans l’organisme. Cette chaleur permet aussi aux muscles de mieux travailler.

Grand jet, grande douche ou douche baveuse, bain circulatoire, bain bouillonnant… Autant de soins que vous pourrez choisir dans l’espace hydromassage. Ici, vous pourrez à la fois vous détendre, et dynamiser votre corps grâce aux jets et à la chaleur. Ces soins permettent entre autres de soulager les douleurs articulaires et les troubles de la circulation. Outre les soins de thalassothérapie, la majorité des centres proposent désormais de multiples massages, de l’aromathérapie, des modelages, des gommages… A vous de choisir selon vos envies.

Pour qui ?

A l’approche de la ménopause, une thalassothérapie vous donnera l’occasion de mettre en place une stratégie de prévention de l’ostéoporose – hygiène alimentaire, activité physique – et de remise en jambes. A propos de jambes d’ailleurs, la maladie veineuse est une bonne indication de la thalassothérapie. Au même titre d’ailleurs que les troubles ostéoarticulaires, grâce à la « portance » de l’eau de mer et de la kiné-balnéothérapie. A condition que celle-ci soit bien encadrée.

En revanche, en cas d’allergie prouvée à l’iode ou de troubles de la thyroïde, en cas de maladie infectieuse, cardiovasculaire ou dermatologique, consultez votre médecin. Il saura vous conseiller. Par ailleurs, la visite médicale (non prise en charge par l’Assurance-maladie) prévue en début de séjour permet non seulement de prescrire des soins adaptés mais également de s’assurer que vous pouvez les recevoir sans risque. A noter que si les enfants sont les bienvenus dans les centres, les soins s’adressent uniquement à leurs parents ou leurs grands-parents.

Partager cet article