A quoi est dû le point de côté ?

07 septembre 2020

Très fréquent, le point de côté reste curieusement mal connu des scientifiques. Alors à quoi est-il dû ? Comment le faire passer ? Tentons de répondre à ces questions.

Ce matin, vous avez décidé d’aller courir. Mais au bout de quelques minutes, c’est la douleur, un véritable coup de poignard porté dans la région sous hépatique – que ce soit à gauche ou à droite.  En clair, c’est un point de côté.  Un phénomène qui correspond vraisemblablement à une crampe du diaphragme.

Malheureusement ses elles demeurent mystérieuses. Un défaut d’oxygénation des tissus est sans doute impliqué… Mais rien n’est moins sûr. Une chose est certaine en revanche : le point de côté est sans gravité et disparaît de lui-même quelques minutes après avoir stoppé votre effort.

Comment le prévenir ?

D’une manière générale, un bon échauffement doit empêcher la survenue du point de côté. En plus de préserver des douleurs musculaires, il va entraîner une meilleure vascularisation du diaphragme. Dans tous les cas, l’effort doit être progressif.

Et pour le faire passer. Chacun sa technique, comme le fait de tenir une pierre dans la main opposée à la douleur. D’autres techniques, plus scientifiquement éprouvées suggèrent de se pencher en expirant lentement et profondément, tout en comprimant la zone douloureuse.

    Aller à la barre d’outils