Ados : les smartphones leur cassent les oreilles

[06 février 2017 - 14h07] [mis à jour le 06 février 2017 à 14h08]

Selon Médiamétrie, l’âge moyen d’acquisition du premier smartphone ne cesse de baisser. Il est aujourd’hui de 11 ans en France. Trop souvent utilisé avec un casque, il peut à terme se révéler toxique pour l’audition des plus jeunes.

Les parents équipent de plus en plus tôt leurs ados de smartphone. Or plus un usage est précoce, plus le risque d’abus et de dépendance augmente. Selon le Pr Jean-Luc Puel, président de l’Association Journée nationale de l’Audition (JNA), « le mode de consommation des smartphones questionne surtout au sein de la génération Z qui est née alors que ce matériel était déjà bien implanté au sein de la population ».

Le casque audio, ce n’est pas plus d’une heure par jour !

En réalité, dès l’âge de 10 ans, le smartphone est un objet de communication quotidien. Ce « doudou » sert à écouter de la musique, regarder des vidéos, téléphoner à ses amis. A 12 ans, ils sont 30% à déclarer écouter de la musique au moment du coucher. Deux ans plus tard, ce pourcentage grimpe à 40%.

Rappelons que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de limiter la durée d’écoute avec un casque audio à une heure par jour. En effet le casque augmente la pression du bruit sur l’oreille interne. Résultats, les jeunes peuvent être victimes de dégâts insidieux mais irréversibles, acouphènes, hyperacousie, perte d’audition précoce. Sans oublier bien entendu les autres conséquences sur le sommeil, le stress, l’hypertension…

Partager cet article