Aides auditives : combien ça coûte ?

[21 février 2012 - 15h05] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h50]

Votre ORL vous a recommandé un appareillage auditif ? Avant de prendre votre décision, petit rappel sur les différentes conditions de prise en charge appliquées en France, par l’Assurance-maladie et les complémentaires. Un critère qui a son importance.

Combien coûte une aide auditive ? En fonction des enseignes et de la classe du produit, les prix varient en général de 1 000 à 2 000 euros par oreille. Il est important de savoir que ces prix comprennent non seulement le coût de l’appareillage, mais également celui de son suivi dans le temps, notamment les réglages et les opérations d’entretien des aides auditives. En revanche, il n’inclut généralement pas les « consommables » comme les piles, par exemple.

Une prise en charge en fonction de l’âge :
– Avant l’âge de 20 ans, l’Assurance-maladie rembourse 60% d’un tarif allant de 900 à 1 400 euros par oreille, selon la classe de l’appareil prescrit. « Il existe en effet quatre classes (A, B, C, D) d’appareils électroniques correcteurs de surdité, chacune d’entre elles présentant des caractéristiques techniques et des équipements spécifiques », indique l’Assurance-maladie ;
– Après 20 ans, la prise en charge se fait à hauteur de 60% d’un forfait beaucoup moins généreux : 199,71 euros pour chaque oreille. Ce qui représente 119,83 euros. Et ceci quelle que soit la classe de l’appareil.

Quand le travail nous a cassé les oreilles
Quelques cas particuliers s’appliquent également, et il est important de bien les connaître :
– En cas de cécité simplement certifiée par un ophtalmologiste, la prise en charge est identique à celle des moins de 20 ans ;
– Les anciens combattants, si leur surdité est reconnue au titre d’une invalidité de guerre , sont remboursés à 100% du tarif concernant les moins de 20 ans ;
– Si vous présentez une surdité d’origine professionnelle, vous devrez également la déclarer. Les procédures sont longues et complexes, mais la reconnaissance de votre surdité comme telle est un réel avantage. Dans ces conditions en effet, aucun frais ne restera à votre charge !

Et les accessoires ? L’utilisation d’une prothèse auditive nécessite l’achat d’accessoires divers : embouts auriculaires, écouteurs, microphones… Ces derniers sont remboursés à 60% sur la base d’une allocation forfaitaire annuelle fixée à 36,59 euros.

« Mutuelles santé et assurances complémentaires santé peuvent également prendre en charge les frais non remboursés par l’Assurance Maladie », explique Joanna Labaronne, en charge du suivi administratif dans le réseau d’audioprothésistes Amplifon. « Enfin dans chacun de nos centres, il est proposé une aide personnalisée aux démarches administratives et financière »

Partager cet article