Les anti-inflammatoires peu efficaces pour soulager les lombalgies

[06 février 2017 - 17h33] [mis à jour le 06 février 2017 à 17h38]

Contre les lombalgies, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) affichent une efficacité toute relative à en croire des chercheurs australiens. Seulement un patient sur six serait en réalité soulagé par l’administration de ces médicaments.

Des scientifiques du Georges Institute for Global Health ont réalisé une méta-analyse, autrement dit une revue de 35 études. Il en ressort que les AINS présentent un faible niveau d’efficacité dans la prise en charge des lombalgies. Par ailleurs, les patients traités par cette classe médicamenteuse sont 2,5 fois plus exposés à des troubles gastro-intestinaux.

Prévenir les lombalgies par l’exercice physique

« Les lombalgies touchent de nombreuses personnes à travers le monde et sont une cause importante d’handicap », explique l’auteur principal de ce travail, le Pr Manuella Ferreira. « Or elles sont trop souvent prises en charge avec les AINS. Et nos résultats montrent très clairement qu’ils ne réduisent pas le niveau de la douleur. »

Elle estime ainsi nécessaire « de développer de nouvelles thérapies. Nous devons également œuvrer dans une vraie stratégie de prévention des lombalgies. Nous savons par exemple que les programmes d’exercice physique permettent de réduire le risque de survenue de ce trouble dorsal. »

Partager cet article