Alimentation des enfants : quelle place pour les jus de fruits?

[29 juin 2017 - 11h30] [mis à jour le 29 juin 2017 à 11h34]

L’Académie américaine de pédiatrie vient de publier de nouvelles recommandations concernant la place des jus de fruits dans l’alimentation des nourrissons, des enfants et des adolescents. Selon eux, ce type de produits doit être évité au cours de la première année de vie. Ils ne présenteraient en effet aucun bienfait pour ce jeune public.

Considérés comme riches en eau, en vitamines ou encore en calcium quand ils sont artificiellement enrichis, les jus de fruits semblent avoir tout de l’aliment santé. A tel point que certains parents n’hésitent pas à en donner à leurs bambins, quel que soit leur âge. Pourtant, selon des pédiatres américains, cette consommation doit être raisonnable car elle peut, parfois, avoir des effets néfastes selon l’âge de l’enfant.

Rien ne remplace un fruit…

Alors que les taux de surpoids et d’obésité chez les plus jeunes ne cessent d’augmenter aux Etats-Unis, ces pédiatres se sont attelés à déterminer le rôle joué par les jus de fruits. En effet, ces breuvages sontriches en sucres (de 11g à 16g/100g) , pauvres en protéines  ainsi qu’en fibres s’ils ne contiennent pas la pulpe du fruit. . Or selon de récentes données, les jeunes âgés de 2 à 18 ans consomment majoritairement leurs fruits quotidiens sous forme de jus… les prédisposant ainsi à un excès pondéral.

Pas de jus de fruits avant 1 an

Devant ce constat, les membres de l’Académie américaine de pédiatrie ont mis à jour leurs recommandations concernant la consommation de ce type de produits. Principale information : les parents ne devraient pas donner de jus de fruits aux enfants de moins d’un an ! Leur préoccupation : que ces boissons viennent se substituer au lait maternel ou aux laits de substitution et donc à leurs bienfaits (protéines, calcium, graisses…). Pour ce jeune public, les jus ne présentent non seulement aucun intérêt nutritionnel, mais en plus ils peuvent favoriser les caries dentaires.

De 2 à 18 ans, des jus avec parcimonie

S’ils commencent par rappeler que les enfants devraient avant tout consommer des fruits frais, les pédiatres expliquent que jusqu’à 6 ans, l’ingestion devrait être limitée. « Comme les sodas, ils contribuent à un déséquilibre énergétique », expliquent-ils. En effet, plusieurs études ont déjà montré que ces produits – même 100% pur jus – étaient aussi sucrés qu’un cola. Ainsi conseillent-ils de ne pas donner plus de 15cl par jour. Pour les 7-18 ans, ce volume ne devrait pas excéder 25cl (ou un verre) quotidiens. Car encore une fois, une consommation excessive (plus de 35cl) rimerait avec le développement d’un surpoids.

Partager cet article