Aloe Vera : apaisant… en usage externe

[26 juillet 2010 - 15h21] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h39]

Les propriétés médicinales de l’Aloe Vera, une plante originaire d’Egypte et du Moyen-Orient, sont connues depuis l’Antiquité. Le suc de ses feuilles, épaisses et dentelées, est utilisé pour apaiser et désinfecter les peaux sensibles ou irritées. Son ingestion en revanche, est déconseillée en l’absence de suivi médical.

Le liquide amer, épais et visqueux recueilli à partir des feuilles de l’Aloe Vera est également appelé l’Aloés. Il entre dans la composition de nombreuses crèmes, gels et autres préparations dermatologiques. Cette plante possède des vertus cicatrisantes et antiseptiques reconnues, et bien utiles dans le traitement des plaies, des brûlures et de l’acné. Mais on y recourt également, pour le traitement des fissures anales et des hémorroïdes. Cela, c’est pour l’usage externe.

Pour un usage interne toutefois, il est impératif de solliciter au préalable un avis médical. Laxatif puissant, le suc d’Aloe Vera peut être à l’origine d’une hypokaliémie – la diminution du taux de potassium dans le sang – et provoquer des diarrhées voire une déshydratation.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)