Amateurs de poissons crus : pensez congélation

[06 janvier 2009 - 13h25] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h31]

Rappelons aux adeptes de poissons crus qu’ils doivent prendre quelques précautions avant d’en consommer.

Les Japonais, grands consommateurs de sushis et autres shashimis savent qu’ils doivent être préparés de façon minutieuse.

D’abord parce que tout aliment cru est à risque de pollution bactérienne. En outre, la plupart des poissons sauvages portent des parasites vivants. Ils s’enkystent dans leur chair et peuvent survivre et se reproduire dans l’intestin ou l’estomac de l’homme. Le plus connu est l’anisakis. Trois à six heures après la consommation de poisson infesté, il provoque des douleurs gastriques violentes parfois associées à des nausées et des vomissements.

Pour éviter ces inconvénients il suffit de congeler le poisson avant de le consommer cru, 7 jours à -20°C ou 15 heures à -35°C. Choisissez bien votre prochain restaurant japonais et, si vous êtes friand de cette nouvelle cuisine à base de tartares de saumon ou de thon et autres maquereaux marinés, vérifiez qu’ils ont fait l’objet d’une congélation. Parmi les espèces concernées, citons les suivantes : lieu, merlu, daurade, hareng, maquereau, cabillaud, merlan, saumon…

Partager cet article