Année du bac : comment motiver votre ado ?

[07 septembre 2016 - 17h06]

Vous le savez par expérience, un examen ne se prépare pas du jour au lendemain. Mais pour votre lycéen, le baccalauréat semble sûrement encore très loin. Votre mission ? Le soutenir tout au long de cette année de terminale, sans lui mettre la pression et sans le braquer. 

Les étudiants sont les champions de la procrastination. Paralysés par la peur de l’échec, perdus dans leurs montagnes de révision, démotivés à l’avance par un avenir qui leur semble de toute façon bouché, beaucoup ont bien du mal à se mettre au travail. C’est le cas de votre enfant ? Lâchez du lest, arrêtez de vous focaliser sur ses études. Paradoxalement, c’est la meilleure façon de l’aider. Sinon vous risquez de le faire douter de lui et de le démotiver.

Pour lui donner confiance en ses capacités, valorisez les domaines où il prend du plaisir et rencontre un certain succès. Cela peut être son groupe de musique, le sport, les critiques ciné ou séries qu’il laisse sur les réseaux sociaux, les jeux vidéo… Ces activités demandent de l’investissement, de l’entraînement, de la concentration. Même s’il semble en douter, il possède donc bel et bien des compétences et peut les appliquer au domaine scolaire.

Bien entendu, même s’il a les capacités pour bien travailler, encore faut-il qu’il soit motivé. Certains ados ont déjà un projet professionnel défini et sont bien décidés à réussir chaque étape pour y parvenir, c’est plus simple. Mais à 17-18 ans, beaucoup de jeunes ont du mal à se projeter sur le long terme. Seul compte l’instant présent et il doit essentiellement être synonyme de plaisirs, pas de contraintes. Mieux vaut donc oublier les « dans la vie, on n’a rien sans rien », « avec le chômage actuel, tu as vraiment intérêt à te bouger ». Dites-lui plutôt « procède par étapes. Fais en sorte d’avoir le bac, tu seras plus tranquille. Après tu pourras passer à autre chose et prendre le temps, si tu as besoin, de réfléchir à ce que tu veux faire par la suite ».

Un cadre de travail favorable

Vous avez besoin du silence absolu pour vous concentrer ? Accordez à votre ado le droit de ne pas fonctionner comme vous. Faites-lui confiance quand il vous dit préférer réviser en groupe, c’est effectivement souvent plus efficace. Même s’il passe probablement trop de temps devant les écrans, ne lui faites pas la guerre. Rappelez-lui simplement qu’ils affectent son sommeil et ses capacités de mémorisation. Soyez toutefois intraitables sur certains points. Par exemple, tout éteindre une demi-heure avant de s’endormir. A la place, il peut lire, écouter de la musique… Mettez-le au défi d’essayer pendant une dizaine de jours et de constater par lui-même qu’il sera plus en forme dans la journée. Enfin, veillez à ce qu’il s’alimente correctement et fasse un minimum d’activités physiques.

Partager cet article