Antidépresseurs: plus de 30% d’abus…

[21 octobre 1998 - 15h31]

D’après un rapport de l’Observatoire national des prescriptions et de la consommation des médicaments, plus d’un tiers des antidépresseurs sont aujourd’hui prescrits en France «en dehors de l’indication autorisée ». Est-ce à dire que nous en consommons trop? Ce ne serait pas surprenant après tout, puisque la consommation de ces produits est en France la plus élevée d’Europe… Pourtant ce n’est pas certain. D’après les propos du Pr. Henri Lôo, chef de service à l’hôpital Sainte Anne de Paris , il faudrait lancer des études qualitatives auprès des patients pour le savoir.

En revanche nous les utilisons à mauvais escient. En effet les auteurs du rapport – réalisé sur la seule base des médecins de ville, hors hôpital – soulignent qu’environ «20% des patients sous antidépresseurs ne présentent aucun diagnostic psychiatrique étayé ». On a sans doute trop présenté certains de ces médicaments comme une panacée douce aux problèmes de la vie quotidienne. On les a peut-être également trop vendus, à des médecins mal formés ou trop peu disponibles, comme le moyen de se décharger sur une boîte de médicaments de la nécessaire prise en charge psychologique de leurs patients. Aujourd’hui, d’autres panacées suscitent un engouement similaire. Voilà donc un rapport qui tombe à point nommé pour nous rappeler aux réalités… Plus d’un tiers des antidépresseurs sont aujourd’hui prescrits en France « en dehors de l’indication autorisée « .

Partager cet article