Anxiété : la stimulation magnétique transcrânienne à l’étude

[12 juin 2017 - 14h13] [mis à jour le 12 juin 2017 à 17h34]

Les troubles anxieux sont difficiles à traiter. Une équipe de l’AP-HM a donc lancé une étude avec la stimulation magnétique transcrânienne (rTMS). Objectif, déterminer si cette stimulation cérébrale non invasive permet d’améliorer la prise en charge des patients.

« Le trouble anxieux généralisé est caractérisé par des inquiétudes et des soucis excessifs quotidiens, difficilement contrôlables, associés à d’autres symptômes divers (fatigabilité, difficultés de concentration, irritabilité, troubles du sommeil…) », décrit l’AP-HM.

C’est dans le but d’améliorer le diagnostic et le traitement de cette affection qu’une équipe du pôle Psychiatrie Centre à l’Hôpital de la Conception propose aux patients concernés de participer à une étude clinique. Ce travail vise « à apprécier l’efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) » chez eux.

Une technique indolore et non invasive

La rTMS est une technique médicale de stimulation cérébrale non invasive et indolore qui consiste à appliquer une impulsion magnétique sur le cortex cérébral à travers le crâne. Elle est déjà utilisée dans le diagnostic et le traitement de certaines affections psychiatriques et neurologiques et ne comporte que de très rares effets secondaires. En outre, des études ont montré que cette technique a des effets thérapeutiques chez les patients déprimés ou présentant d’autres troubles psychiatriques.

Pour participer à l’étude, toute personne de plus de 18 ans et présentant un trouble anxieux généralisé peut transmettre ses coordonnées ou demander de plus amples informations à l’adresse suivante : troubleanxieuxgeneralise@gmail.com.

Partager cet article