A vos agendas ! Le 6 mai prochain, c’est la journée de l’asthme. D’après l’OMS, il y a dans le monde environ 150 millions d’asthmatiques. Et chaque année, 130 000 d’entre eux en meurent. Des morts illégitimes, car généralement évitables.

Dans un pays comme la France, 3,5 millions de personnes sont asthmatiques. Et chaque année, 2 500 perdent leur bataille contre la maladie. Les enfants sont particulièrement touchés, l’asthme étant aujourd’hui la maladie chronique infantile la plus fréquente dans le pays.

En Europe, la prévalence de l’asthme a doublé au cours des dix dernières années ! A cela des causes multiples : la pollution bien sûr, l’exposition aux substances allergisantes mais aussi un manque certain de sensibilisation et d’éducation du patient. Lequel est souvent responsable d’un diagnostic trop tardif ou de la mauvaise observance des traitements.

Et d’après une récente enquête européenne, un asthmatique sur deux affirme même se porter comme un charme malgré la persistance de symptômes graves ! Essoufflement, crises de toux nocturnes, sifflements, gêne respiratoire… ces signes d’un mauvais contrôle de l’asthme sont encore trop fréquents – de 14% à 41% des cas – chez des malades traités et qui se croient bien contrôlés.
La mobilisation de tous est donc nécessaire. Sur le terrain, cette journée sera relayée par l’Association Asthme et Allergies. Pour davantage de renseignements, vous pouvez la contacter au 0800 19 20 21 (appel gratuit). Consultez également son site internet à l’adresse suivante : http://www.remcomp.fr/asmanet/asthme/

Partager cet article