Automédication : les règles à respecter

[29 janvier 2018 - 10h17] [mis à jour le 29 janvier 2018 à 10h18]

L’automédication ne cesse de gagner du terrain en France. Or comme le rappelle le Pr Jean-Paul Giroud, pharmacologue, cette pratique n’est pas sans danger. Dans son dernier ouvrage Automédication, le guide expert, il rappelle qu’il est indispensable de respecter quelques règles.

Qui dit médicaments d’automédication ne dit pas forcément absence de risque pour la santé. « Tous les médicaments avec ou sans ordonnance peuvent entraîner des incidents, voire des accidents, surtout si vous ne les utilisez pas correctement », indique le Pr Giroud.

Il convient par ailleurs de privilégier un médicament composé d’une seule substance et d’en limiter l’usage à 5 jours. « Si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez votre médecin traitant. » Autre conseil, bien lire les notices et respecter strictement les posologies, les mises en garde, les contre-indications.

Conservez bien vos médicaments

Le Pr Giroud conseille aux femmes enceintes ou allaitantes de s’abstenir de recourir à l’automédication. Il en est de même s’il s’agit d’un nourrisson, d’un jeune enfant. « La prudence est également de mise avec les personnes âgées » ajoute-t-il.

Autre recommandation à respecter : ne jamais recourir à l’automédication si vous prenez déjà un médicament prescrit par votre médecin, en raison des risques d’interactions. Le Pr Giroud insiste également sur l’importance de « conserver correctement vos médicaments dans leur emballage d’origine avec leur notice, à l’abri de la lumière et e l’humidité ». Et bien entendu hors de portée des enfants.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)