Bactéries antibiorésistantes : dangereux de caresser les animaux au zoo ?

[23 avril 2019 - 16h04] [mis à jour le 23 avril 2019 à 16h05]

Caresser les lapins, les kangourous ou encore les singes. De nombreux zoos dans le monde offrent désormais la possibilité aux enfants – et aux adultes – d’entrer en contact direct avec certaines espèces. Si cette expérience est souvent enthousiasmante, elle comporte pourtant un risque pour la santé. C’est ce qu’ont récemment découvert des chercheurs israéliens.

Vous emmenez régulièrement vos enfants dans des zoos où ils ont le droit de caresser les chèvres, les lapins ou encore les singes ? Peut-être n’est-ce pas une activité aussi inoffensive qu’elle en a l’air. L’équipe du Pr Shiri Navon-Venezia de l’Université Ariel en Israël a montré que cette pratique augmentait le risque de contamination par des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Diarrhées et infections urinaires

Les chercheurs ont effectué des prélèvements fécaux, cutanés et de fourrure sur 228 animaux appartenant à 42 espèces différentes dans 8 zoos israéliens. Tous ces établissements proposaient aux enfants de manipuler les animaux.

Résultats, 12% des animaux analysés étaient porteurs de bactéries résistantes aux antibiotiques. Un quart de ceux-ci étaient même colonisés par plusieurs souches de bactéries. Parmi ces dernières, la très virulente E.coli ST656, cause de diarrhées et E.coli sT127, provoquant souvent des infections urinaires.

Se laver les mains avant et après avoir touché les animaux

« Les zoos permettant une interaction directe entre les animaux et les visiteurs sont un réservoir pour une grande diversité de bactéries résistantes », soulignent les auteurs. Lesquels recommandent la mise en place de mesures d’hygiène plus strictes dans ces lieux. Ainsi, « des installations pour se laver les mains avant et après avoir touché les animaux » devraient être installées. Sans oublier d’interdire de manger et de boire près des animaux.

Partager cet article