Selon des chercheurs canadiens, il  n’est pas rare qu’un nourrisson âgé de 6 mois à 1 an ne fasse pas encore ses nuits. De quoi rassurer certains parents qui pourraient s’inquiéter d’un éventuel problème psychomoteur.

La nuit, votre bébé ne dort pas 6 à 8 heures de façon ininterrompue ? Si cette situation altère votre propre sommeil, elle est sans danger pour le bébé. Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’Université McGill de Montréal se sont intéressés au sommeil de près de 800 nourrissons (388 âgés de 6 mois et 369 âgés de 12 mois).

Première observation, pour les enfants de 6 mois, 38% des enfants de six mois ne dormaient pas 6 heures d’affilées et 57% ne dormaient pas 8 heures de suite. Pour ceux d’un an, les taux étaient respectivement de 28% et 43%. Pour tous ces enfants, aucun trouble du développement n’a pu être mis en avant par la suite. Autre élément, ces nuits saccadées « n’auraient aucun impact sur l’humeur postnatale des mères ». Quid de l’humeur des papas ? L’étude ne l’évoque pas !

Rassurer les parents

« Dans les pays occidentaux, on considère généralement qu’un nourrisson devrait faire ses nuits vers l’âge de six à douze mois », explique le Dr Marie-Hélène Pennestri, du Département de psychopédagogie de l’Université McGill. Dans le cas contraire, « il n’est pas rare que les parents s’inquiètent et demandent des conseils à des professionnels de santé. Il pourrait être bénéfique de les informer sur la grande variabilité du cycle veille-sommeil du nourrisson. Plutôt que de se concentrer uniquement sur des méthodes comportementales de type 5-10-15 ». Rappelons que cette méthode consiste à attendre 5 minutes avant d’aller rassurer votre petit lorsqu’il se met à pleurer la nuit. Puis 10 minutes… Puis 15.

Partager cet article