Benoit Hamon, un vaste plan de prévention

[21 février 2017 - 16h37] [mis à jour le 21 février 2017 à 18h03]

En finir avec les perturbateurs endocriniens, les particules fines, et transformer notre système de santé pour aboutir à une vraie politique de prévention. Telles sont les mesures phares présentées à la Mutualité française par Benoit Hamon, candidat du Parti socialiste à la Présidentielle 2017.

En matière d’environnement et de santé, Benoit Hamon se montre particulièrement ambitieux. Il souhaite interdire l’utilisation des perturbateurs endocriniens, des pesticides dangereux. Il veut d’ailleurs organiser une grande conférence Ecologie-Prévention-Santé dans les six mois après la Présidentielle. Il lancera également un plan alimentation, avec la création d’une meilleure signalétique pour les consommateurs. Autre idée, favoriser l’accès aux aliments bio, notamment au niveau de la restauration scolaire. Benoît Hamon promet de faire sortir la France du diesel à l’horizon 2025, et de constitutionnaliser les biens communs que sont l’eau, l’air, la terre et la biodiversité.

Miser sur la prévention

Selon Benoit Hamon, aujourd’hui 60% des décès dans le monde sont liés aux maladies chroniques. Il faut donc changer radicalement de système de santé, alors que la France compte plus de 15 millions de malades chroniques. Pour le candidat socialiste, la prévention doit être au cœur des préoccupations. Avec notamment la mise en place de politiques de prévention autour des facteurs de risque : réduction du tabagisme, baisse de la consommation d’alcool. Dans le même sens, il soumet l’idée d’un « Grand Plan national Sport et Santé ». Par ailleurs, il propose la prise en charge d’activités sportives chez des patients atteints de maladies chroniques.

Benoit Hamon souhaite par ailleurs que l’épuisement professionnel, le Burn out soit reconnu en tant que maladie professionnelle.

Lutter contre les inégalités d’accès aux soins

Afin d’offrir à tous le même accès à la santé, Benoit Hamon souhaite la fin du conventionnement pour les médecins qui s’installent en zones surdotées. Il veut par ailleurs encourager le développement des maisons de santé pluridisciplinaires. Autre proposition, intégrer l’Aide médicale d’Etat à la protection sociale.

Enfin concernant les médicaments, le candidat socialiste veut imposer une « licence d’office » et donc génériquer les molécules dont le prix est considéré comme exorbitant. Du côté de l’hôpital, l’accent est mis sur l’amélioration des conditions de travail du personnel soignant et administratif. Tout en maintenant la tarification à l’acte, il veut fixer ce coût en fonction de la durée d’hospitalisation.

Retrouvez l’intégralité du programme santé de Benoit Hamon, candidat du Parti Socialiste à la Présidentielle 2017, en cliquant ici.

Partager cet article