S’abstenir de boire, de manger et encore de prendre des médicaments entre le lever du jour et le coucher du soleil. Le jeûne du Ramadan débutera le 17 ou le 18 juin pour les 5 à 6 millions de musulmans de France. Et parmi eux des patients diabétiques devront prêter une attention particulière à leur hygiène de vie. Explications. 

Près de 50 millions de diabétiques dans le monde jeûnent pendant le Ramadan malgré les risques pour leur santé. « Jeûner peut exposer les patients diabétiques à de sérieux risques sanitaires », explique le Dr Philip Böhme, du service de diabétologie et de nutrition au CHU de Nancy. « Malgré cela, ils sont nombreux à observer le jeûne sans suivi médical et peuvent, en conséquence, développer des pathologies ».

En effet pour les diabétiques, la prise de certains médicaments aux horaires et aux doses habituelles avec la diminution de l’apport alimentaire, est un facteur de risque bien connu d’hypoglycémie. Résultat, le patient risque d’être victime de pertes de connaissance, de convulsions nécessitant un traitement en urgence. L’autre problème survient au moment de la rupture du jeûne avec un risque d’hyperglycémie. Cet excès de sucre dans le sang peut être causé par une augmentation de l’absorption de sucre et du niveau de nourriture ingérée.

Pendant le Ramadan, les diabétiques doivent vraiment veiller à garder une alimentation saine et équilibrée. Lors de l’Iftar, autrement dit au moment de rompre le jeûne au coucher du soleil, il est conseillé de consommer des aliments contenant des sucres rapides, comme des fruits. Ils permettent en effet d’augmenter rapidement la glycémie, puis des glucides lents. En revanche mieux vaut éviter les aliments riches en graisses saturées, comme les bricks et autres aliments frits. Enfin, essayez de boire davantage pendant les périodes où le jeûne est rompu.

Afin d’aider les patients et leurs médecins, MSD France a mis au point un kit d’information. Disponible en français et en arabe, il a été conçu pour faciliter le dialogue entre les professionnels de santé et les patients diabétiques. Il permet entre autres d’aborder le thème du traitement préventif de l’hypoglycémie.

Aller plus loin : télécharger le kit « Ce qu’il faut savoir sur le jeûne du Ramadan ».

Cet article est aussi disponible en Anglais

Partager cet article