Le cancer, c’est la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus de 1 an. Au total, plus de 2 500 nouveaux cas se déclarent chaque année. La recherche en cancérologie pédiatrique est une nouvelle fois à l’honneur en ce mois de septembre, avec l’opération « Septembre en or » de l’Institut Gustave Roussy.

Lancée en 2016, l’opération vise à récolter un total de 10 millions d’euros d’ici à 2020. Pour ce faire, de multiples événements sont organisés au sein de l’Institut, partout en France, et sur les réseaux sociaux (#guerirlecancerdelenfantau21esiecle et #orducommun). Les dons récoltés permettront à l’établissement, pionnier dans la prise en charge des jeunes patients, de poursuivre ses travaux pour améliorer le taux de survie et la qualité de vie future des enfants.

Les dons récoltés lors des premières éditions ont par exemple permis de constituer une équipe spécialement dédiée à l’immunothérapie pédiatrique, tandis que d’autres chercheurs se consacrent à l’étude du rôle encore mal défini des facteurs génétiques dans les cancers de l’enfant. Car ces derniers sont très spécifiques, et exigent des traitements en conséquence.

Des cancers spécifiques

Les leucémies, majoritairement dans leur forme aigue, représentent en effet près d’un tiers des cancers pédiatriques, les tumeurs du système nerveux central, un quart, et les lymphomes, 10%. A l’adolescence, la tendance s’inverse : les lymphomes sont les plus nombreux (27%), suivis des tumeurs du système nerveux central (17%) et enfin des leucémies (14%). Peu de rapport, donc, avec les cancers qui se déclarent le plus fréquemment chez les adultes : prostate, sein, côlon-rectum et poumon. La nécessité d’une prise en charge particulière des cancers pédiatriques a récemment été consacrée par une loi et un budget spécifique de 5 millions d’euros, pour permettre à la recherche d’avancer.

Elle a déjà permis d’augmenter considérablement le taux de survie à 5 ans. Sur une période comprise entre 2000 et 2014, tous types de cancers et tous âges confondus, la survie globale à 1 an est estimée à 92%, et à 82% à 5 ans.

A savoir : Vous pouvez faire un don en ligne sur www.guerirlecancerdelenfant.fr ou par SMS, en envoyant le mot ENFANT au 92 250.

Partager cet article