Cancers pédiatriques: développer la recherche

[13 février 2015 - 10h07] [mis à jour le 13 février 2015 à 10h11]

Chaque année, 2 500 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chez les enfants et les adolescents, en France. Point positif, les taux de guérison sont en constant progrès. Ainsi 8 enfants sur 10 survivent à la maladie. Mais des efforts restent à faire : accélérer le développement de médicaments spécifiques aux cancers pédiatriques. Un enjeu évoqué à l’ occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant.

Souvent associé à l’adulte, le cancer est aussi une maladie pédiatrique. Ainsi « le nombre de nouveaux cas de cancers chez l’enfant de moins de 15 ans est estimé à 1 700 par an, et 700 chez les adolescents entre 15 ans et 17 ans », soulignent les experts de l’INCa, de l’Institut Gustave Roussy et l’association Imagine For Margo.

Toutes formes de cancer confondues, « le nombre de patients guéris n’a cessé d’augmenter et aujourd’hui 80% des jeunes guérissent de leur cancer ». Mais les traitements appropriés aux enfants sont encore trop rares. Beaucoup de médecins n’ont d’autres choix que de prescrire des médicaments pour l’adulte. Les posologies sont adaptées au poids de l’enfant, mais le risque de surdosages et donc de toxicité augmentent, et les degrés d’efficacité sont difficiles à évaluer.

Identifier de nouvelles pistes de traitement

En fait, « la recherche sur le cancer est essentiellement focalisée sur les cancers des adultes. Seuls 2% des fonds sont alloués à la recherche en pédiatrie ». La priorité donc, investir davantage pour « mettre au point de nouvelles molécules spécifiques aux enfants et accélérer les essais cliniques intégrant cette classe d’âge ». Plusieurs pistes ont été proposées :

  • Simplifier le règlement pédiatrique européen. En vigueur depuis le 12 décembre 2006, il est censé inciter les laboratoires à investir dans les médicaments appropriés. Mais les démarches pour mettre au point une nouvelle molécule à usage pédiatrique sur le marché sont aujourd’hui très longues. Il s’agit donc « d’inspirer une réglementation facilitant l’investissement des industries du médicament dans le domaine de la pédiatrie » ;

A l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant, un colloque organisé ce samedi 14 février par l’association Imagine For Margo rassemble les professionnels de l’Institut Gustave Roussy, de l’Institut national du Cancer et du Sénat.

Partager cet article