Ces dents de lait qui ne tombent pas…

[20 novembre 2013 - 09h03] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h59]

Huit incisives, quatre canines, huit molaires… soit un total de 20 dents de lait, également qualifiées de temporaires. D’une manière générale, elles tombent entre 6 et 12 ans, remplacées par les dents définitives. Mais il arrive parfois qu’elles ne tombent pas, empêchant les dents définitives de sortir. Celles-ci restent « incluses » dans la mâchoire. Avec quelles conséquences ? Réponses du Dr Edith Lejoyeux, membre de la Fédération française d’Orthodontie (FFO).

En théorie, les incisives sont les premières à tomber, entre 6 et 8 ans. « Les dents de côté suivent, un peu plus tard entre 10 et 12 ans », nous explique-t-elle. « Si bien que normalement, à 12 ans, un enfant ne doit plus avoir de dents de lait ».

Voilà pour la théorie. Mais en pratique, certaines d’entre elles peuvent ne pas tomber. Les causes sont alors potentiellement nombreuses. Et le Dr Lejoyeux de citer l’une des plus fréquentes : « la présence d’un kyste qui enferme en quelque sorte la dent ». Et la retient.

Etre suivi

« Le fait qu’une dent de lait ne tombe pas devient un problème si la dent définitive est présente dans la mâchoire », poursuit-elle. « Nous le rencontrons souvent avec les canines du haut qui peuvent rester dans le palais. Dans pareil cas, il convient de tout tenter pour les remettre en place ». Autrement dit, la dent de lait doit être extraite afin que la définitive prenne place. Le cas échéant, avec l’aide de l’orthodontiste qui peut la ‘tracter’ puis la repositionner. « Mais tout cela fait l’objet d’une réflexion approfondie, en fonction du positionnement de la dent, de l’âge du ou de la patient(e) ».

« Le problème de ces dents incluses peut toutefois passer inaperçu », reprend-elle, d’autant plus si l’enfant consulte trop rarement un dentiste. « C’est pourquoi, il est fondamental de bien respecter les visites de contrôle initiées dans le cadre du programme M’TDents de l’Assurance-maladie. Au moindre doute, une radio panoramique est alors réalisée. Et l’enfant est pris en charge ».

Pour en savoir plus sur le sujet consultez :

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article

Aller à la barre d’outils