Sur le chemin de l’école : appel à la prudence !

[07 septembre 2016 - 10h52] [mis à jour le 07 septembre 2016 à 11h48]

A partir de 8 ans en moyenne, vos enfants sont vraiment capables de prendre conscience des dangers de la route. Ils sont alors en âge de se rendre seuls à l’école. Un trajet aller-retour en bus, à pied ou à vélo… un grand pas vers l’autonomie ! Pour autant, n’hésitez pas à leur répéter les consignes de sécurité jusqu’à ce que ces dernières relèvent de l’automatisme.

La plupart des accidents d’enfants sur la voie publique surviennent en l’absence des parents. Des conseils appuyés s’imposent donc. Notamment en zone urbaine, là ou surviennent 2/3 des accidents mortels de la route.

Si votre enfant se rend seul à l’école, voici les conseils à suivre pour limiter le risque d’accidents : « attendre que le bus soit parti pour traverser, rester attentif aux bruits surtout au moment de traverser, rester visible quand il fait sombre à l’aide de bandes réfléchissantes sur les vêtements et le cartable », renseigne le ministère de l’Intérieur. Bien entendu, l’emprunt des passages piétons est obligatoire en vérifiant à droite et à gauche avant de traverser. Dans le cas où la route n’est pas équipée de trottoir, l’enfant doit rester à gauche pour voir les véhicules arriver en face.

Pour un trajet à vélo, pensez à l’équipement obligatoire avant de monter en selle : le casque bien ajusté, les feux avant et arrière, la présence d’un klaxon, d’un dispositif de freinage sur chaque roue et réfléchissant (arrière et pédale), ainsi que le port d’un gilet rétroréfléchissant ».

Enfin, les accidents ne se produisent pas seulement sur la route. Ainsi il est conseillé « de toujours marcher sur le trottoir en faisant attention aux sorties de garage ou de parking ».

A noter : au total, 20 des 499 piétons décédés en 2014 avaient moins de 15 ans. Et sur les 159 cyclistes ayant perdu la vie sur la route la même année, 16 n’avaient pas passé la barre de la quinzaine.

Partager cet article