Chères veines!

[19 juin 1997 - 23h01]

L’insuffisance veineuse chronique entraîne des troubles « trophiques » divers, qui vont de la pénible lourdeur jusqu’à l’ulcère variqueux. Ils sont extrêmement fréquents, puisqu’en France, ils concernent près d’une personne sur trois parmi les plus de 18 ans!

Ces troubles représentent un véritable fléau social. Selon leur degré d’évolution, leur caractère plus ou moins invalidant est responsable d’arrêts de travail, de la modification impérative de certains postes de travail, de changements d’activité. Dans certains cas, il faut même se résoudre à ordonner l’arrêt de l’activité ou la mise à la retraite anticipée.

Pour le budget de la santé aussi la facture est élevée. Car à l’impact socio-économique s’ajoute un coût direct sous forme d’actes médicaux, d’examens complémentaires, de médicaments et de soins locaux, voire même d’hospitalisations lorsque, la prise en charge ayant été faite trop tardivement, surviennent des complications.

Partager cet article