Le chikungunya et la dengue sont désormais des maladies à déclaration obligatoire, en métropole et dans les DOM-TOM. L’objectif selon le ministère de la Santé, est de mieux surveiller ces maladies pour “prévenir la diffusion des virus“.

La décision des autorités souligne l’urgence de venir à bout de ces zoonoses. Le chik à lui tout seul aurait touché plus de 165 000 personnes à La Réunion et 40 000 à Mayotte. Soit près de 30% de la population de ces îles… Quant à la dengue, elle a déjà tué 4 personnes en Guyane depuis décembre dernier.

Tout cas confirmé de chikungunya ou de dengue devra désormais être signalé puis notifié par le biologiste ou le médecin clinicien qui en fait le diagnostic à la DDASS de son département d’exercice“, précise l’Institut national de Veille sanitaire (InVS) dans un communiqué. Toutes les informations nécessaires pour signaler et notifier ces 2 maladies sont disponibles sur le site de l’InVS.

Partager cet article