Aux Etats-Unis, le recours à la cigarette électronique explose parmi les 11-18 ans. D’après les autorités sanitaires, ce produit aurait séduit quelque 1,7 million de jeunes en l’espace de seulement un an. La chicha suit la même courbe

Dans leur dernier relevé issu de la National Youth Tobacco Survey, centrée sur la consommation de tabac parmi les adolescents, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) d’Atlanta ont relevé d’inquiétantes tendances.

En 2013, les scientifiques avaient évalué à 4,5% la proportion de 14-18 ans qui fumaient la cigarette électronique. Ou plus précisément qui y avait recouru au moins une fois lors des 30 jours précédents l’enquête. Fin 2014, ce chiffre avait grimpé à… 13,4%. Ce qui représente environ 1,4 million de nouveaux consommateurs dans cette seule tranche d’âge. Leur surprise ne s’est pas arrêtée là. Chez les plus jeunes (11-14 ans), le pourcentage est passé de 1,1% à 3,9%, sur la même période, soit 330 000 consommateurs supplémentaires ! Au total donc, en un an, 1,7 million de jeunes américains se seraient mis à la cigarette électronique.

Un impact sur les campagnes de prévention

Dans le même temps, le recours à la chicha a aussi doublé, au point de séduire 690 000 jeunes de 11 à 18 ans ! Résultat, « sur l’ensemble des produits, la consommation de tabac ne baisse pas dans cette tranche d’âge », expliquent-ils. Avant d’insister sur l’urgence d’élargir des campagnes de prévention qui ne doivent plus être centrées sur la cigarette traditionnelle.

Ces tendances inquiètent légitimement l’Académie américaine de Pédiatrie. Dans une autre étude publiée quasi simultanément, ses représentants rappellent que « l’utilisation d’e-cigarette est problématique parmi les fumeurs puisqu’elle prolonge la consommation de nicotine. Mais aussi pour les non-fumeurs susceptibles de la considérer comme une porte d’entrée dans le tabagisme ».

Partager cet article