Un décès toutes les 7 minutes en France. C’est ce que provoque l’insuffisance cardiaque. Pourtant, selon un travail conduit par la Société française de Cardiologie (SFC), cette pathologie reste encore largement méconnue du grand public. Il est donc important de savoir reconnaître ses signes avant-coureurs.

Le Groupe « Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies (GICC) » de la Société française de Cardiologie a mené une étude auprès de 5 000 Français afin de connaître leur point de vue sur l’insuffisance cardiaque. Résultat, pour une large part d’entre eux, seule « la douleur à la poitrine » est identifiée comme une alerte à une maladie cardiovasculaire.

Les autres symptômes, comme l’essoufflement ou une fatigue intense, ne seraient associés à une maladie cardiovasculaire que par une minorité de Français (44%). Pire, les œdèmes et la prise de poids, qui sont des signes cliniques fondamentaux, ne seraient reliés à l’insuffisance cardiaque que par environ 6% d’entre eux.

La SFC rappelle donc qu’il existe 4 symptômes avant-coureurs réunis sous l’acronyme EPOF :

– E pour Essoufflement ;

– P pour Prise de poids ;

– O pour Œdèmes des membres inférieurs;

– F pour Fatigue persistante.

Des manifestations bien souvent négligées puisque, toujours selon le travail de la SFC, 80% des patients hospitalisés pour insuffisance cardiaque ont reconnu avoir eu un ou plusieurs symptômes plusieurs jours, voire plusieurs mois avant leur hospitalisation.

Partager cet article